Qu’est-ce que le bien être au travail en tant qu’entrepreneur ?

par | 19 Sep 2022 | Podcast

Dans ce nouvel épisode de Cogiter, Céline a eu le plaisir d’échanger avec Laura Besson, fondatrice de Bien dans ta boite. En tant que coach holistique, elle accompagne les entrepreneurs dans leur bien être au travail grâce à des coaching, des formations et des cours de yoga. Elle est aussi hôte du podcast Bien dans ta boite où elle partage tous ses conseils sur le développement personnel et professionnel.

Quels aspects comprend le bien être au travail ?

Selon la méthode holistique sur 4 plans (Model PMSE), le bien-être au travail c’est l’équilibre entre :

  • P : Le Physique qui englobe le sommeil, l’alimentation, le corps physique et l’énergétique
  • M : Le Mental avec la concentration, la mémoire, la pleine conscience, la croyance, le mindset…
  • E : L’Émotionnel qui correspond à l’identification des besoins, des émotions, du stress…
  • S : Le Spirituel qui évoque les valeurs, celle de l’entreprise et pourquoi on se lève tous les matins ?

Il en ressort très clairement que notre entreprise dépend de notre bien être.

Pourquoi on a tendance à abandonner ce qui est vital quand on se sent sous l’eau ?

C’est dingue parce que dès qu’on est sous l’eau niveau taf, on dépriorise : 😴 Le sommeil : on se lève plus tôt ou on se couche plus tard. 💪 Le sport : “pas le temps en ce moment” 🍲 La cuisine : “je commande et je mange devant mon ordi”

Pourtant, si on :

✅ Dormait au moins 8h

✅ Commençait par aller faire une heure de sport

✅ Faisait une vraie pause dej en mangeant sain

On serait beaucoup plus productif.

Et beaucoup plus apaisé dans une situation stressante. En fait, on ne serait tout simplement plus sous l’eau.

Dès que le travail s’intensifie, on dépriorise les seules solutions saines qui peuvent nous aider à le gérer.

On a un problème non ? 😂

Post LinkedIn de Pierre Guilbaud

Quand on traverse une période difficile on fait forcement une focalisation sur le problème donc toute la sphère psychique va se focaliser sur “Oulalala il y a un problème, il y a un danger”. Pourquoi ?

  1. Quand on va se focaliser sur un problème une sorte de cercle vicieux va se mettre en place : plus l’on voit ce problème, plus on focalise dessus, plus il gonfle, plus il prend toute la place et donc on ne voit plus que lui.
  2. Ceci entraine une focalisation des ressources sur le problème donc ce n’est pas le moment où la sphère psychique veut prendre du temps pour créer des bonnes habitudes.
  3. De plus, les bonnes habitudes c’est couteux, c’est un effort, ça demande de la discipline et comme on a moins d’énergie on va la focaliser sur le problème à régler.

L’objectif est donc d’arriver à changer notre focus attentionnel pour mobiliser nos ressources pour ce qui nous fait du bien, sans pour autant totalement oublier notre problème (car oui il va quand même bien falloir le résoudre pour avancer).

Que peut-on mettre des choses en place dans ces moments de rush ?

Il est important de différencier le moment de rush qui est très dense mais a une fin précise, de la période d’épuisement qui dur dans le temps.

En période de rush, il faut accepter que c’est ok d’être dans le yang qu’il faut pendant un certains mettre un coup de collier, et c’est ok si les semaines qui suivent il est possible d’être dans ton yin. Cela signifie que la période à une fin.

Au contraire, en période d’épuisement c’est le yang qui s’installe et qui reste. Un entrepreneur toujours dans le yang va se retrouver clouer au lit en yin avec un épuisement professionnel voir un burn out

D’après la médecine chinoise, le yin et le yang sont deux énergies qui ont un principe d’interdépendance : le yang à son apogée devient toujours du yin et le yin à son apogée devient toujours du yang.

En psychologie positive, on parle de fonctionnement optimal versus un fonctionnement maximal. On ne peut pas être dans un fonctionnement maximal tout le temps ce n’est pas possible, ça implique forcement de la lutte émotionnelle et donc un fonctionnement optimal.

Qu’est-ce que la yoga thérapie ?

La yoga thérapie est l’utilisation des techniques de yoga à des fins thérapeutiques.

C’est un prise en charge hollistique globale de la santé. La volonté d’un mieux être global ou une prise en charge d’une pathologie précise : thématique de dos, de ventre ou de la sphère hormonal et gynécologique…

C’est une pratique posturale qui travaille aussi la respiration, la méditation, l’alimentation, l’énergétique…

Les bienfaits de la yoga thérapie sont multiples : mieux être physique, sérénité, meilleure régulation émotionnelle et hormonale, meilleure mémoire… C’est une prise en charge globale à la fois avec l’accompagnement de coaching et la psychothérapie.

Attention le yoga ne pas tout guérir mais il peut soigner le corps, les fascias, les étirements, l’oxygénation, la concentration, la stabilité émotionnelle…

Quels sont les tips pour éviter ces petites douleurs quotidiennes ?

La sédentarité est une catastrophe !

8h assis équivaut 1,2 paquet de cigarettes fumé par jour.

Le lien ? La circulation sanguine et l’oxygénation du sang car celui-ci ne bouge pas pendant 8h.

Les différentes problématiques qu’engendre une position statique derrière un bureau :

  • Les yeux entrainent des problématiques sur la sphères des cervicales,
  • Le dos quand qu’on est assis entraine pleins de choses au niveau du ventre et jambes.

On est enroulé vers l’avant toute la journée (au bureau ou même au volant) donc il faut arriver à étirer vers l’arrière la chaine antérieure qui est rapiécée toute la journée.

Les différentes postures de yoga qui permettent d’étirer la chaine antérieure :

  • Le pont,
  • Le chameau,
  • Les flexions type cobra,
  • Le chien tête en haut,
  • Le sphinx,
  • Un exercice très simple : lier les mains dans le dos, tendre les bras pour rouler les épaules en arrière et resserrer les omoplates proche de la colonne vertébrale.

En position assise, le piriforme (petit muscle en bas des fesses) est tout le temps écrasé, il est possible de l’étirer avec :

  • La posture du pigeon allongé : allonger sur le dos, ramener un genou, venir mettre la cheville opposée sur le genou et ramener le genou vers notre buste,
  • Une posture facile à faire partout : assis sur une chaise, le pied droit par terre, ramener la cheville gauche sur le genou droit et se pencher vers l’avant.

Le psoas (fléchisseur de hanches), très lié au système digestif, est aussi fortement impacter. La fente est un bon moyen de l’étirer : au sol pied droit devant, genou gauche derrière (et on inverse après), sur l’inspiration on se grandit et sur l’expiration on lâche le bassin comme si on voulait qu’il fusionne avec le sol.

Dans un travail sédentaire, derrière un bureau ou un volant ce qui pose problème ce n’est pas d’être assis, c’est de ne pas bouger. Il est donc recommandé de changer toutes les heures de position et ne pas attendre d’avoir mal.

Voici 3 conseils pour qu’un entrepreneur soit bien dans sa boite :

1 — Être à l’écoute et en capacité de l’identification de ses besoins : Quelle est la situation ? Quels sont mes émotions ? Quel est le besoin psychique qui n’est pas satisfait derrière ça ?

C’est indispensable pour toutes les problématiques relationnelles et de procrastination, et toutes les luttes émotionnelles.

2 — Avoir la connaissance de soit, psychique et physique pour adapter notre emploi du temps, notre alimentation, notre sommeil… Adaptabilité à sa singularité.

3 — Arriver à identifier ses valeurs et à être en phase avec.

Qu’est-ce que tu raconterais lors d’un discours pour tes 85 ans ? Qu’est-ce qui a été important pour toi dans ta vie pour que ça soit dit à ce moment là ? Étudier la réussite pour soi.

Quels livres il faut absolument consommer ?

  • Élan vital de Sophie Chassat,
  • Le bonheur selon Bouddha de Davina Delor
  • Le test de Stéphane Allix


Les coordonnées de l’invitée :

✒️ Cet article a été écrit par Cynthia, d’après les propos de Laura.

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.