Pourquoi privilégier l’illustration pour un site internet plus responsable ?

par | 13 Jan 2021 | Communication éco-responsable

Présenter son produit à travers une photographie semble la façon la plus optimale de vendre ; mais avez-vous pensé à l’illustration vectorielle ? 

Comment l’utilisation d’illustration vectorielle peut-elle être synonyme d’éco-responsabilité ? et quels peuvent-être les avantages pour votre marque ?

Adopter un site internet plus écologique en utilisant l’illustration vectorielle.

Choisir des illustrations pour habiller son site internet c’est œuvrer pour un site plus éco-responsable. 🌱

Ce sont les images qui ont le plus d’impact sur le temps de chargement d’un site internet : elles sont souvent bien plus lourdes que nécessaires. Leur optimisation est donc essentielle afin d’alléger votre site et d’accélérer le chargement des pages pour une meilleure expérience utilisateur.

Pour ce faire, opter pour l’illustration vectorielle peut être une solution.

C’est la raison pour laquelle chez coam, nous avons décidé de privilégier des illustrations au format vectoriel pour notre site internet.
On appelle vectorielle une image qui est composée de vecteurs et non de pixels (comme peut l’être une image JPEG). C’est une image créée numériquement et composée de lignes de code.

image matricielle – pixel (JPEG)
image vectorielle – (SVG)

Le premier avantage de ce format est qu’il peut être agrandi indéfiniment, sans perte de qualité. Le second est que quelques lignes de code sont moins lourdes à charger qu’une image pixelisée et permettra donc une meilleure fluidité de votre site internet. 

Pour résumer, les photographies, ne pouvant pas être converties en image vectorielle, seront forcément plus lourdes. Ainsi mettre une illustration plutôt qu’une photo sur votre site internet permet au site d’être plus efficient (et donc plus écologique) et par la même occasion mieux référencé !

Au delà de l’aspect écologique, 3 raisons pour lesquels privilégier l’utilisation d’illustration pour vendre vos produits

  1. L’originalité

L’illustration offre de multiples alternatives : Il est possible d’utiliser l’illustration vectorielle à la place de la photographie pour raconter une histoire sur vos réseaux sociaux ; réaliser des pictogrammes ; des images produit sur fond blancs, ou encore animer une story instagram par exemple !

Dessiner son produit plutôt que de le prendre en photo apporte une toute autre vision de l’objet. C’est un moyen de révéler plus singulièrement l’essence de votre marque.

  1. La proximité

Tout comme le choix d’une police d’écriture manuscrite vis à vis d’une plus traditionnelle, choisir une illustration n’apporte pas la même sensibilité qu’une photographie. On ne réagit pas pareil face aux deux.

L’illustration donne plus d’affect à la marque : on s’identifie naturellement plus à une illustration vectorielle qu’une photo léché sur papier glacé. 

Dans un roman, c’est via les descriptifs que l’on s’imagine les personnages. Une image c’est un peu une description de l’objet quand une photographie en est sa représentation.

On est donc forcément plus sensible à une illustration, car elle fait appel à notre imaginaire. 💡

Les illustrations ne vont cependant pas correspondre à toutes les marques. C’est à définir ensemble, à travers la stratégie et la définition des valeurs de la marque.

  1. Le sur-mesure

Chez coam, les illustrations vectorielles sont 100% personnalisées. Vous voulez une plante, une maison ou même un éléphant à côté de votre produit : c’est possible !

photographie – pixel (JPEG) : 435 Ko
illustration vectorielle – (SVG) : 4 Ko

En bref, l’illustration vectorielle est pour vous si vous souhaitez vous tourner vers un site internet plus éco-responsable et/ou si vous êtes intéressés par l’utilisation de visuels singuliers et identifiables. 🌱

4 Commentaires
  1. Bonjour, article très intéressant ! J’ai pu utiliser le SVG de nombreuses fois, le SVG est dans la majorité des cas beaucoup plus écologique et bien moins gourmand (en performances, poids, ….) que ses confrères (Pixel).

    Mais il existe certains cas où; ;

    – Si le document SVG contient des effets trop complexes, certains effets ne seront pas ou mal représentés par le navigateur. Il faut donc une image « simple » (Icon d’application par exemple)

    – Si le document SVG contient beaucoup (beaucoup) d’éléments (de calques) alors le fichier peut vite devenir (beaucoup) plus volumineux qu’une simple image de celui-ci.

    Dans ces 2 cas, les performances, le poids, … ainsi que l’empreinte écologique prennent un coup, il faudra alors favoriser le bon vieux PNG, JPG,.. (Pixel).

    Il me semblait important de le spécifier (j’ai déjà eu cette mauvaise surprise)
    À bon entendeur

    Igor tcherepoff – Lead Designer @ Lyko

    Réponse
    • Merci beaucoup pour ces précisions !
      En effet plusieurs facteurs sont à bien prendre en compte et des cas exceptionnels sont toujours possibles.
      J’en prend note avec plaisir ! 🙂

      Léa Cros

      Réponse
  2. Les ordinateurs NeXT (ancêtres des macintosh tels que l’on les connaît maintenant) avaient une fonction display PostScript qui gérait l’affichage de ces ordinateurs en mode vectoriel. Fonctionnalité trop innovante pour l’époque, elle fût malheureusement abandonnée. https://en.wikipedia.org/wiki/Display_PostScript

    Réponse
    • Merci pour ce complément d’information, c’est vrai que ça pourrait/devrait revenir !

      Réponse
Laissez une réponse à Habett Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *